Éveil des consciences

Spiritualité: Comment en parler à nos proches ?

Loic en conscience

Il n’est pas facile d’aborder et de partager nos pensées, notre spiritualité profonde face à notre famille ou nos amis qui ne partagent pas forcement les même idées du aux croyances, aux conditionnements. Chacun poursuit son évolution comme il le souhaite et surtout comme son Esprit le choisi. Parler de ce sujet n’est pas simple parce que bien souvent certains mots ou phrases ne font que mettre en perspective les souffrances et les fantasmes illusoires des uns et des autres. Personne n’a vraiment envie de mettre en lumière son ombre de peur d’y voir des choses pas cool. Derrière l’envie de partage, il y a souvent quelque chose qui cherche à s’Exprimer en nous, à se réaliser.

Comment exposer nos pensées tout en les adaptant et éviter de se faire envoyer chez un psy ?

Simplifiez
Rendez accessible et concret sans trop en dire

C’est assez fréquent quand on débute ! On a envie de partager, de raconter, de dire ce qui nous arrive parfois même d’étaler notre spiritualité. Soit pour se confier, soit par besoin de reconnaissance. Il faut comprendre que chacun détient ses propres croyances et ses filtres tout comme ses conditionnements et cela doit être respecté. Ne cherchez pas à trop en dire, cela ne changera pas qui vous êtes. Parlez surtout de ce que vous ressentez, les choses que vos expériences mettent en évidence, en avant, parlez de ce qui est réel, profond ! Si vos proches ne sont pas à l’aise avec « spiritualité, chakras, astral, guides etc (donc les formes). »… parlez de recherche de bien-être, de réserve de bonheur, de potentiel de sagesse. Dites-leur que vous choisissez une voie qui vous permet de vous connaitre davantage, de vous sentir mieux, d’en apprendre plus sur vous, de libérer votre souffrance, de travailler à l’évacuation du passé, d’accepter votre vie. Ne compliquez pas les choses et surtout apprenez à rester terre-à-terre, concret ! Dites-leur que vous choisissez de voir la légèreté d’une situation, l’aspect humoristique, que cela permet d’apaiser les tensions intérieures. Partagez-leur le fait que vous choisissez le bonheur, la souplesse et la sagesse d’esprit plutôt que de rester identifié à vos blocages et à vos peurs, que ceci est un moyen de vous dépasser. Si le mot spirituel n’est pas le bienvenu au repas de famille, parler alors de bien-être, de sérénité.

 

Recentrez
Allez à l’essentiel sans aller trop loin

Le but est de spiritualiser le corps, donc d’incarner la Lumière sous formes différentes. La lumière est simplement ce qui est vu, ce qui est compris, donc la Lumière permet de changer notre perception du corps et ne plus le voir comme une limite mais un moyen de retour à l’unité d’esprit, à Dieu, au Un. Il est donc inutile d’aller se percher dans de hautes sphères ou tout est subjectif. Revenez à ce qui est essentiel, à ce qui est authentique. Apprenez à exprimer les choses de manières concrètes, fluide, stable en disant bien que cela n’est que votre pensée, rien de plus, que c’est un support avec lequel vous développer votre écoute personnelle, votre respect et donc aussi vers les autres. Argumentez vos pensées avec des pratiques (yoga, magnétisme, Tai Chi etc…). N’hésitez pas à chercher des documentations, des enseignements pour appuyer et approfondir vos pensées, les incarner, les approprier et donc faire véhiculer votre message avec beaucoup plus de clarté. Repositionnez-vous ! Dites-leurs que vous cherchez à réinvestir votre corps, à vous sentir à l’aise avec lui. Dites-leurs que vous voulez apprendre à accepter les choses telles qu’elles sont et les voir dans leur entièreté. Apprenez à rester souple, à prendre le temps et à rester centrer, droit. Expliquez bien qu’il ne s’agit pas de fantasme, de secte ou de magie. On parle de développement personnel et celui-ci peut parfois s’appuyer sur de la spiritualité de manière à anoblir l’être, à nous perfectionner, à libérer nos schémas douloureux.

Si vous voyez que le message est compris et accepter, vous pouvez aller plus loin en douceur.

Acceptez
Vous n’êtes pas là pour convaincre.

On a du mal à lâcher ce besoin parce que ce qui est vrai pour nous doit être vrai pour tout le monde. Dites-vous bien que nous voyons tous la même montagne mais sous un angle de vu différent ! Chacun a ses propres limites, a ses propres buts. Votre expérience n’est réelle que pour vous ! Vous n’êtes pas là pour convaincre car la seule personne que vous devez convaincre c’est vous-même. Accepter le fait que certaines personnes peuvent se sentir mal à l’aise, gêné par vos pensées qui peuvent les ramener à des états de souffrances alors essayer de vous adapter à leur croyance, sachez les observer et apprenez à choisir les bons mots, les bonnes formes. Ne soyez pas dans l’injonction, laissez le libre arbitre. Il y aura toujours une personne en mesure soit de vous comprendre, soit de vous écouter. Le fait d’être seul face à cela permet aussi de faire cette expérience et d’aiguiller les gens dans la même situation que vous. Ne rejette pas ce qui se présente à vous ! Accepter ici que parfois on ne peut rien dire, ni rien faire.

Tachez d’être à l’écoute des autres
L’écoute est un art et c’est ce qui manque cruellement dans ce monde. Les gens n’écoutent pas parce qu’ils ne savent pas s’écouter eux-mêmes et ils ont perdus au fil du temps la notion même d’écouter sans juger. Ecouter les gens c’est apprendre à voir une autre réalité, donc à accepter le paradoxe de l’Univers dans un sens. C’est en écoutant vos proches, en profondeur et pas seulement en surface que vous trouverez les mots justes, l’approche adéquate. Cela se fait au fil du temps, c’est un apprentissage. Nous faisons tous des erreurs, sinon ce ne serait pas drôle mais il faut prendre pour leçon ces erreurs et éviter de les refaire. Quand les personne se ferment à vos idées c’est qu’il a souvent une peur sous-jacente, quelque chose qui est enfoui et qui ne veut pas être vu par la personne. Ne brusquez pas les gens, ne les obligez-les pas à vous croire. Il peut même arriver de rester totalement muet dans des échanges. Si on vous demande votre avis, positionnez-vous mais toujours dans une attitude de conseil, de possibilité. Ayez conscience que toute attitude de rejet provient d’une souffrance et en cela vous aiguiserez votre empathie et compassion.

 

N’attendez aucun résultat
Un des mots clef du thérapeute que nous sommes, est « lâcher-prise ». Attendre une forme de résultat c’est cloisonner, projeter et emprisonner ce que la Vie Exprime. N’attendez rien, ne chercher rien, ne faites rien à part ce qui vous semble juste et ce qui vous rend heureux. Un résultat est subjectif et l’effet de nos mots, dont nous sommes responsable de l’émission mais pas de la réception, aura les conséquences que la personne aura choisi et sera en capacité de recevoir mais sa on ne peut pas le prévoir. Apprenez donc à rester dans une position de recul, d’observation, de discernement avant de vous lancer ! Parfois le dialogue n’est pas possible, c’est aussi à respecter. Vous n’avez rien n’à prouver à personne.  Attendre un résultat c’est bloquer les éventualité, la mise en lumière, alors ne vous souciez pas de ça.

 

N’ayez pas honte
Vous êtes ce que vous êtes et puis c’est tout ! Si cela ne convient pas à certains, la porte est ouverte ! Vous êtes sur terre pour apprendre sur vous, pas pour vous conformer, bien que cela soit une réalité humaine dont on ne peut pas toujours échapper. Vouloir y échapper peut faire référence à un mécanisme de fuite et de non-acceptation. N’ayez pas honte de ce que vous êtes, de vos choix, de vos positions tant que ceux-ci respectent votre alignement, votre centre gravitationnel intérieur et personnel. Vous ne devez plaire à personne, car la notion même de plaire et liée au paraître qui est un fantasme, donc une illusion. Tant que vous êtes au clair intérieurement, vous n’avez rien à craindre. Respectez-vous. Parfois il n’est pas possible de partager comme on le voudrait nos pensées, c’est aussi à accepter. Expliquez-leur qu’en nous se trouve une réserve de paix au-delà de nos états de souffrance et que si nous choisissons de la voir, nous pouvons nous adoucir, nous apaiser.

 

Approfondissez
Mettez du sens

Mettre du sens c’est le but même de la spiritualité, elle sert à ça. Approfondir est ce qui est rarement fait. Les personnes cherchent bien souvent à accumuler des savoirs, des pratiques mais ne cherchent jamais en profondeur ce qui est essentiel. Apprenez cela. Mettez du sens dans votre vie, toujours, essayez de voir ce qui est sous-jacent, ce qui a besoin de s’exprimer et de se réaliser. Ne chercher pas forcement à comprendre, mais restez dans une position d’écoute, de recherche personnelle intérieure. Dites à vos proches que votre choix de regard spirituel sert à mettre du sens dans votre vie, à faire des choses qui ont un but précis et cela accentue grandement le bonheur et la pleine réalisation.

Conclusion
J’ai simplifié au mieux ma pensée, si vous souhaitez approfondir, n’hésitez pas à m’écrire je me ferai un plaisir de partager avec vous ! Exprimer nos idées n’est pas toujours simple quand on ne sait pas s’écouter. L’écoute est primordiale et si elle peut être sans jugement, c’est encore mieux.

Le but n’est pas de convaincre ni même de persuader mais simplement de vous positionner et de vous exprimer. Vous n’êtes pas là pour trouver des adhérents à votre Team Spirit mais plutôt d’aider les gens, aussi, à prendre conscience qu’au delà de leur souffrance existe un véritable paradis très concret s’il est convenablement perçu avec le regard du cœur, donc avec du sens. Les mots doivent être choisis correctement pour ne pas générer ce qui n’était pas votre but. Adoptez un regard de discernement, de recul et d’observation face à ce que votre petit monde exprime. N’ayez pas honte ni même peur d’avoir un impact sur les gens, ils sont responsables de cette réception, pas vous. Vos mots, s’ils sont bien choisis ne feront pas de mal si seulement le bien est exprimé.

Apprenez à simplifier, à dire l’essentiel, à trouver des mots concrets et terre-à-terre comme cité plus haut.

Ne vous attachez pas à un résultat ou à un changement de perception dans l’esprit de vos proches. N’essayer pas de les changer, laissez-les libre d’être heureux. Accepter que parfois le dialogue n’est pas possible et parler ne vous changera pas forcement. Ne vous sentez pas malheureux de ne pas pouvoir exprimer votre pensée temporairement, c’est peut-être le moment pour vous de réfléchir à comment vous souhaitez la partager, trouver de nouveaux mots, arguments. Voyez le positif. Revenez réellement à ce qui est essentiel, authentique, revenez à VOUS !

❥ Merci ❥

Facebook
https://www.facebook.com/loicenconscience/

Site
www.loicenconscience.fr

Mail
loiceveilconscience@yahoo.com

Score de l'article :
Score des lecteurs :
[Total: 0 Average: 0]
Tags

Loic en conscience

Basé sur la spiritualité ancestrale et non-duelle, je mets à votre disposition mes facultés énergétiques dans le but de vous aider dans votre Expression Spirituelle. Mon souhait est d’accompagner les personnes à retrouver leur ressources intérieures, leur potentiel par la Claire Lumière de leur Esprit. Mon travail consiste à replacer l’Esprit dans le corps de la personne qui me consulte et de l’aider à identifier ses blocages, ses peurs pour les libérer. J’utilise diverses pratiques et techniques visant à toucher le domaine Spirituel, le lieu de l’Esprit et pas seulement l’aspect énergétique. Par transmission de l’Energie Universelle, nous déprogrammons les structures limitantes des cellules et intégrons les enseignements spirituels justes et bons pour la personne dans le respect de sa vibration et en étant à son écoute. Cela favorise le bien-être, la paix intérieure et l’alignement Sacré.

Derniers articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Add your own review

Rating

Close
Close