Développement personnel

LA RUEE VERS LE BONHEUR

Qu’est-ce que c’est… LE BONHEUR ?

Ou la quête du Graal…
(Recette non exhaustive)

Le BONHEUR est un état interne agréable de sérénité et de satisfaction, un équilibre entre le corps et l’esprit, qui peut cohabiter avec l’imperfection et la souffrance.
Véritable concept, la recherche permanente du BONHEUR s’apparente souvent à un rêve utopique, une projection associée à nos émotions les plus profondes.

Nous passons parfois notre vie entière à attendre le BONHEUR… Pourtant, il n’est jamais inaccessible !

1) L’histoire du BONHEUR

Etymologiquement, le mot « BONHEUR » signifie « s’accroître ».

Les références du BONHEUR dans lesquelles nous baignons ont beaucoup évolué au cours des âges : Elitiste au temps de l’ancienne Egypte, bien suprême pour les premiers philosophes grecs puis droit individuel et devoir collectif lors de La Renaissance.

Le BONHEUR a été hypothétiquement difficile à définir mais, très tôt, ce sont les théoriciens qui en ont été considérés comme des maîtres incontestés avec pour dessein de contribuer à la connaissance de l’homme et de l’accompagner à se découvrir lui-même.
Le BONHEUR n’a pas toujours été considéré comme le but de l’existence, ni comme un idéal de vie.
Du IVème au XXème siècle, de nombreux courants de pensée se sont dévoilés tels que l’eudémonisme, l’épicurisme, le taoïsme, le kantisme, l’utilitarisme et le nietzschéisme…

Pour ma part, je suis très sensible à la réflexion de Confucius sur le BONHEUR qui le traduit comme l’harmonie consciente d’être à soi et d’appartenir à l’ordre général du Monde, intemporelle et acausale.

2) Il est où le bonheur ?

Il est là !

Nous sommes tous très conscients que le BONHEUR est mis à rude épreuve et qu’il peut cesser en un instant.

Nous faisons l’expérience de la fin d’une relation, de l’échec d’un projet, de la perte d’un objet qu’on adorait, de la mort…
Nous comprenons qu’attendre le BONHEUR de l’extérieur, c’est vivre sans cesse dans la crainte de le voir nous échapper… Et c’est pour cela que nous abordons une position défaitiste voire pessimiste de sa recherche.

Le BONHEUR n’est pas le but du chemin, il est le chemin !

Le BONHEUR, c’est un défi qu’on accueille ouvertement, une occasion qu’on saisit, un effort qu’on réussit, un échec qu’on surmonte !

Chaque moment de notre vie a un prix irremplaçable, cela devrait nous conforter dans notre souhait d’être heureux sans attendre.

De quoi avez-vous réellement besoin aujourd’hui pour être heureux ?
Quelle est votre excuse ?

– Régler un problème
– Avoir quelqu’un avec qui partager sa vie
– Avoir plus de temps
– Changer d’emploi
– Avoir plus d’argent
– Exercer une activité sportive ou culturelle
– Dormir
– Partir en vacances…

N’attendez pas d’avoir ce que vous convoitez car le BONHEUR est IMPARFAIT !
N’en faites pas un mythe, vous ne l’atteindrez jamais !

De manière très ordinaire, pourriez-vous simplement vous dire qu’être heureux c’est ne pas être malheureux ? (Ca change tout, n’est-ce pas ?…)

Selon le psychologue Carl Gustav Jung, le BONHEUR est un sentiment naturel qu’éprouve la psyché humaine lorsqu’elle se fonde sur l’amour plutôt que la peur et sur « Etre » plutôt que « Avoir ».

En somme, cessez de désirez ce que vous n’avez pas mais AIMEZ ce qui est !

3) C’est quoi le bonheur ?

Le BONHEUR, c’est un investissement !
C’est le temps qu’on décide d’accorder à la seule émotion que notre cerveau essaie de reproduire en permanence : la joie !

Si vous dépensez votre temps à tenter (en vain) d’éloigner les désagréments de votre vie dans l’espoir d’être heureux, FE-LI-CI-TA-TIONS ! Vous prenez le chemin le plus sûr pour être malheureux !

Le BONHEUR est un état relatif, en mouvance constante et perpétuelle.
Aussi paradoxal que cela puisse paraître, le BONHEUR peut cohabiter avec l’imperfection, l’inconfort et la souffrance et c’est notre façon de négocier avec l’adversité qui va influencer notre jauge du BONHEUR vers le bas ou vers le haut.
Oui, ce n’est pas l’impact des éléments extérieurs qui nuisent à notre BONHEUR, c’est notre capacité à vivre avec ces informations.

Vous souhaitez apprendre à déprogrammer votre souffrance ? https://eredutemps.fr/comprendre-et-deprogrammer-souffrance

Il n’existe pas de monde idéal où on prônerait l’apologie d’un BONHEUR surfait.
Le BONHEUR est inatteignable quand nous le cherchons dans l’absolu, mais tout proche quand nous arrivons à vivre le moment présent en pleine conscience sans fuir, banaliser, nier, exagérer, dramatiser…
Il suffit juste de laisser la place que nous voulons laisser à la négativité dans notre vie afin d’atteindre nous-même le BONHEUR à notre mesure.

Soyons à l’écoute de nous-même et accueillons les circonstances car elles ont une belle vérité à nous révéler !

4) C’est comment le bonheur ?

A) Heigh-ho, heigh-ho, on se met au boulot !

Vous l’aurez compris, au même titre que nos gentils sept nains – qui piochent pic pac pic pac du matin jusqu’au soir pic pac pic pac – le BONHEUR doit être une occupation quotidienne.

Être heureux, ça s’apprend !

Imaginez un instant votre BONHEUR comme un jardin dont vous voulez prendre soin : vous choisissez l’emplacement idéal avec un bel ensoleillement et peu de vent, vous ôtez les mauvaises herbes, vous façonnez la terre pour qu’elle soit souple et malléable, vous arrosez les plantes en manque d’eau.
En cas de mauvais temps, vous apporterez les ajustements nécessaires afin de rétablir l’harmonie de votre jardin en y plantant des tuteurs pour les végétaux abîmés et en évinçant la venue de petits indésirables.

En somme, vous apportez régulièrement des soins attentionnés à cet écosystème pour améliorer ses capacités et le mener à maturité.

B) On veut y croire !

Telle Raiponce se réjouissant de sentir le monde avancer, vous devez y croire !
Le BONHEUR est juste là !
Donnez-lui la chance de se présenter à vous en lui ouvrant la porte.
Vous ne l’avez même pas salué que vous lui dites déjà « au revoir »…

C) C’est maintenant !

« Oublies ton chagrin surtout ne crains rien
Je prends en main ton destin
Lorsque le danger te menacera
Je serais là avec toi
Car tu vis dans mon cœur
Dès maintenant, jusqu’à la nuit des temps »
« Toujours dans mon cœur » Tarzan

Avez-vous remarqué comme les dessins animés Disney sont une source enrichissante et inépuisable ? :’)

Oui, le BONHEUR se vit ICI et MAINTENANT !

Ne vous emprisonnez pas dans le passé, ne nourrissez pas le futur mais vivez et accueillez le moment présent !

5) Connexion au bonheur

Chaque jour compte !

Apprenez à vous connaître, cherchez votre équilibre en distinguant vos émotions.
Conscientisez ce dont vous avez besoin et que vous n’avez pas, ce dont vous n’avez pas vraiment besoin et que vous avez, ce dont vous avez besoin et que vous avez déjà.
Soyez gratifiants de ce que la vie a à vous offrir et de ce que vous, vous avez à offrir à la vie car le BONHEUR se cultive, nous sommes capables d’en semer les prémices et de nous y enraciner en un instant en toute autonomie.

Commencez petit à petit à faire une introspection personnelle de ce que vous voyez, vous entendez ou ressentez quand vous êtes confrontés à des faits plaisants et des faits rebutants puis tentez d’opérer des petits ajustements quotidiens afin de ne pas vous laisser submerger par le négativisme mais plutôt de vous laisser aller sur la vague du positivisme.

Il existe de nombreux petits exercices pour explorer la science du BONHEUR et augmenter son baluchon à long terme !

  • Être bienveillant
    1 jour par semaine >>> 5 semaines >>> 5 actes de bienveillance
    Choisissez un jour de la semaine.
    Pendant 5 semaines, effectuez 5 actes de bienveillance ce même jour (ne changez pas de jour) !
    Exemple: aider une personne âgée à traverser la rue, aider une femme enceinte à ranger ses courses dans le coffre de sa voiture, donner à manger à une personne dans le besoin…En impactant directement le BONHEUR des gens, vous augmenterez votre estime de vous. Vous serez ainsi plus attentifs aux interactions sociales positives.
  • Respirer
    7 jours par semaine >>> 1 semaine >>> 7 minutes
    Asseyez-vous, fermez les yeux et prêtez uniquement attention à votre respiration.
    Inspirez par le nez en gonflant le ventre pendant 3 secondes et expirez par le nez pendant 6 secondes.
    Pratiquez cette technique pendant 1 semaine et appréciez la détente et la sérénité que cela vous apporte.
    En cas de situation difficile, éloignez-vous et respirez sur ce tempo pendant 1 minute afin de réguler vos émotions.
  • Être optimiste
    7 jours par semaine >>> 2 semaines >>> 15 minutes
    Imaginez votre futur idéal !
    Vous avez une baguette magique : tout est possible (emploi, loisir, santé, relations…) !
    Ecrivez tout ce que vous imaginez sans vous limiter. . Plus vos descriptions seront précises, plus l’exercice sera efficace.
    Exemple: Dans le cadre d’une relation amoureuse, décrivez en détail la personne et vos projets communs ; Dans le cadre du travail, spécifiez vos collègues, sur quels types de projets vous souhaiteriez aller et quel but atteindre…En clarifiant vos désirs, vous orienterez vos choix de vie dans le sens de vos valeurs profondes et de vos objectifs. Cela vous permettra également de conscientiser les étapes à faire pour aller vers qui vous voulez être et de construire une vision positive de votre vie.
  • Ecrire un journal
    3 jours par semaine >>> 3 minutes >>> 3 semaines
    Ecrivez les choses de votre journée pour lesquelles vous êtes reconnaissant.
    Exemple: manger un bon repas, avoir un fou rire, vous sentir beau/belle, prendre une marche, téléphoner à un ami, être surpris…
    Voyez, entendez, ressentez l’ampleur des émotions positives que vous vivez en une journée.En vous focalisant sur les aspects positifs de votre vie, vous serez plus attentifs à ces derniers.

Vous avez le droit d’être heureux !
Offrez-vous ce cadeau !

Je crois en vous !

Amélie

https://www.facebook.com/Bienvenue-chez-toi-571021546593068/

Score de l'article :
Score des lecteurs :
[Total: 0 Average: 0]

Derniers articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Add your own review

Rating

Close
Close