Développement personnelÉveil des consciencesSpiritualité

La Dépendance Affective & Les Relations Particulières

Loïc en Conscience

La dépendance affective est un sujet qui touche de près ou de loin le domaine de l’Expression Spirituelle intérieure et le Développement Personnel. A ce jour, la dépendance affective, dans une relation quelconque semble être une expérience très commune chez la plupart d’entre nous. Elle constitue un apprentissage, comme un autre, le but étant, il me semble, de le vivre d’une façon profonde pour y mettre du sens et comprendre notre fonctionnement personnel s’y rattachant.

Il est apparent qu’elle trouve logis au sein des relations particulières amoureuses, amicales,  ou de haine, car, qu’il s’agisse d’amour ou de haine, la dépendance est présente dans ces cas là ! Elle trouve son appui dans une faille cachée chez une personne, enfouie et refoulée dans un recoin de sa psyché ou un manque quelconque se trouve. Cela implique qu’il y a un manque, un vide à compléter. La dépendance renvoie à l’idée que ce manque doit être comblé ! L’erreur commune, qui est de l’ego, est de croire que ce manque peut être comblé par un autre être, manquant lui-même, ce qui est une caractéristique propre à l’homme. Comme le dit l’analyse Freudienne, le trait inhérent de l’homme est le fait qu’il soit manquant ! Si l’homme n’est pas en manque, il n’est pas un homme. Mais il peut tout de même réorienter et corriger la perception de ce manque par le regard Saint en se reconnectant à sa ressource de bonheur et de bien-être. Nous verrons cela plus tard dans cet écrit. 

I – Qu’est-ce dont ?

La dépendance affective est un appel à l’Amour dans un certain contexte comme la colère : « Apprends-moi que l’attaque que je fais est un moyen de m’exprimer et de projeter sur toi ma propre culpabilité. De ce fait je me libère temporairement. Apprends-moi qu’en réalité, le seul remède est le pardon en comprenant que si la Lumière brille en toi, alors elle brille en moi. Si je lâches les ténèbres que j’ai mis sur toi, alors je les libères de mon être ».

L’autre semble être notre réponse, celui qui viendra fermer hermétiquement le bocal contenant toute notre culpabilité, nos maux, notre souffrance passé. De par son comportement, son attitude, il nous permettra de mettre un voile en répondant parfaitement à notre demande inconsciente de remplissage intérieur. Ceci est une expérience, à ne pas rejeter, mais à comprendre. Mais cela n’est pas de l’Amour. L’ Amour n’a pas besoin d’un besoin. Ce manque à combler est un besoin (qui peut être primaire ou non). Aucune relation de dépendance n’est basée sur l’Amour mais bien sur le besoin, le manque et la haine de Soi projeté sur le partenaire, faisant ainsi que lui un adorable bourreau. Dans un sens, c’est plutôt pas mal, puisqu’il nous permet de voir nos fonctionnements extérieurement.  C’est pour cette raison qu’autant de couple se sépare ne supportant plus la charge, le devoir reposant sur les épaules des deux parties. On ne peut pas combler un être dans un monde lui même incomplet. Ou se trouve la réponse ?

II – Les Causes Possibles (liste exhaustive et généralisée) 

1. Mémoire Transgénérationnelle
Les relations parents-enfants semblent être un début de piste. De nombreuses informations circulent librement dans la vie intra-utérine entre le fœtus et la mère (le père aussi) ou dans la petite enfance. L’enfant doit apprendre et il apprend de ses parents, qui ont appris des leurs, intégrant aussi leur manque, leur besoin, leur peurs etc… On parle de mémoire transgénérationnelle. L’ADN, et nous le savons aujourd’hui grâce à la science, possède tout un tas de données transmis par les gènes. Nous savons aussi, par exemple, qu’un animal tué de sang-froid, déversera toute sa peur dans ses cellules au moment de la mort, dans l’instant T de l’acte. La viande consommée en sera remplie, transmettant alors à l’organisme qui se nourrit d’elle, la charge de colère et de peur de la mort. C’est un peu la même chose… Toute émotion non travaillée, non conscientisée et refoulée sera transmise à notre progéniture d’une manière ou d’une autre pour qu’à son tour il puisse l’illuminer à la Lumière de Sa Conscience (acceptation-lâcher-prise etc…). Aucun parent n’est à blâmer parce qu’il fait ce qu’il peut ! Il est important par contre de développer un minimum de conscience face à nos peurs, nos craintes, nos dépendance, nos manques, pour éviter de transmettre.

2. Le Karma & Autre Vie
Il est la conséquence d’une cause. Chaque acte, mot, pensée a une conséquence car seul l’effet prouve la cause. S’il n’y a pas d’effet il n’y a pas de cause. Le karma est la charge de conséquence que nous devons nous restituer, réintégrer à notre conscience pour nous en libérer. Les relations amoureuses sont très souvent, surtout en ce moment, des retrouvailles karmiques. Les 2 êtres vivent un état d’Expression à deux qu’ils doivent travailler. Bien souvent, et pour faciliter la compréhension mentale, je vais aborder le sujet des autres vies (on parle de vie antérieures, bien que le passé n’existe que de par la croyance, et le besoin temporaire, de l’homme).

Les vies antérieures sont des expériences de notre âme sous une forme différentes (corps, nature physique etc…) et durant ces expériences, nous vivons des échanges relationnels. Imaginons une dame trompée par son mari. Elle le vit extrêmement mal, ce qui semble logique. En lisant son Karma, on se rend compte, que dans une autre vie, elle a fait exactement la même chose. Elle vit ce qu’elle a créé, elle expérimente l’autre facette, l’autre côté. L’homme, lui expérimente la tromperie, l’infidélité, le danger pour comprendre ce que c’est. La femme, elle, expérimente ce que c’est que d’être trompé ! Ceci constitue un choix de l’âme et n’est pas à diaboliser.

La souffrance n’est pas utile à la Vie, mais elle est parfois un moyen de toucher l’Absolu, la profondeur d’Etre. Il est important de comprendre que la souffrance est le résultat (l’effet) de notre résistance intérieure face au changement opérant actuellement. Le changement est le diable de l’ego, qui maintient continuellement le même système, c’est ainsi qu’il est fondé.

3. La Construction Intérieure
Nos conditionnements, notre éducation, nos codes moraux, sociétaux, nos croyances, nos schémas répétitifs etc…occasionnent d’importantes séquelles au niveau psychique, psychologique, physique et spirituel. Ces cloisons intérieures enferment totalement l’Esprit dans une direction, ne laissant alors pas la place au bonheur de l’Instant et des rencontres saintes spontanées car toujours définis en fonction des connaissances du passé. Regardez un enfant… il s’émerveille devant un rien et cela le remplie de Joie. Quand la psyché et l’ego sont créé durant l’adolescence, il s’établie alors un ensemble d’éléments, d’ordre, définissant un personnage en fonction de son éducation, de ses aspirations etc… S’il est convaincu qu’une relation est faite pour combler un manque, il ne peut pas vivre autrement, jusqu’à ce qu’il s’aperçoive de cette structure intérieure. Le travail d’analyse est important dans cette phase. Il faut savoir analyser nos positions, nos pensées, nos croyance pour éviter les décalages. Attention, le fait d’être conditionné est tout à fait normal et permet d’avancer dans la vie, dans un groupe… Il est, je pense important, par contre de savoir les analyser et limiter leur impact sur notre vie. 

III – Les Relations

Si j’ai parlé du karma et des mémoires c’est parce qu’une des causes de la dépendance s’y trouve. De par nos transmissions génétiques ou énergétiques, nous prenons de l’autre. Dans l’acte sexuel profané (plaisir purement égoïste, mal orienté) le libre-échange énergétique a lieu, transposant alors, par mécanisme de fusion, tout le système énergétique et spirituel de l’autre. Vous imaginez les dégâts ?
Si par contre, l’acte sexuel est sacralisé, l’échange ne peut être que saint car basé sur l’Amour et le respect oblitérant alors toute obscurité. Le petit bémol est que si obscurité se présente en l’autre, de par échange, cela signifie qu’obscurité est déjà là mais simplement refoulée et donc se réveille par effet de résonance d’esprit à esprit. L’autre ne peut pas vous donner ce qui ne vit pas en vous, mais vous aide simplement à le mettre à jour. Tous nos traumas non travaillés se transfèrent de vie en vie, d’être en être. C’est un vrai bazar. Le choix de son partenaire semble légèrement important… du coup…  

Les relations de haines.
L’autre est donc l’objet de projection de notre propre haine intérieure en nous-même. Pour qu’il y ait cela, il faut ressentir un vide, un manque, une partie incomplète. Observez les mouvements nazis, racistes etc… ces personnes, par travail de groupe, projette sur une race humaine leur propres conflits. Il est plus simple de voir l’autre coupable que nous même car pour l’ego, être non coupable c’est être coupable de le trahir. Observez aussi les supporters de sports… Ils défendent bec et ongle leur équipe et se battent dans les rues en fin de match. L’autre équipe devient le déversoir temporaire de la rage intérieure. Temporaire, j’insiste bien. La cause demeure tant que la personne voit l’autre équipe responsable de son mal-être occasionnant ce conflit car rien hors de notre Esprit n’existe. Nous ne pouvons pas ressentir peine si peine n’est pas en nous. La colère est un détail ! Elle est la simple réponse à la protection de notre culpabilité intérieure. Il est impossible de ne pas ressentir de culpabilité lorsqu’on attaque une personne. Ça ne se peut pas. Sauf en cas de structures psychiques particulières ou le sentiment de culpabilité est refoulé, bien qu’il se vive sous une autre forme à un autre niveau.

IV – Comment faire ?

Un travail spirituel repose sur plusieurs choses. Dans un premier temps il faut savoir être honnête avec soi-même et se poser les vraies questions.

– Que penses-je d’une relation et comment je l’envisage ?
– Quelles sont les raisons qui me motivent à rencontrer quelqu’un ?
– Est-ce que je l’aime vraiment ou est-ce qu’il comble ma peur (abandon, solitude, sécurité etc…)
– Est-ce que je l’aime pour ce qu’elle est ou pour ce qu’elle me donne ?

Après avoir analysé les véritables tenants il est important de comprendre que le Seul capable de vous combler se trouve en VOUS ! On l’Apelle Dieu, la Source, le Un peu importe…. Il est surtout très important de savoir que ce Dieu n’est pas Vous parce que vers qui se tourner alors quand tout va mal ? Dieu est Le Créateur de la Vie dont Sa Réponse à été placée en nous. Sa Réponse s’appelle le Saint-Esprit qui est le lien défaisant la pseudo-séparation nous reliant à Lui.

Il ne faut pas se mettre la pression !
« Rien ne sert de courir, il faut partir à point… »

Alors, des techniques, il en existe des centaines ! Déjà, je vous demande :
Qu’est-ce qui vous ferez du bien là, tout de suite ?
Qu’est-ce qui vous rendrez heureux ?

Le retour au Corps
Réinvestir son corps, semble être une thérapie qui porte ses fruits. Bien souvent, les personnes qui ont tendance à désinvestir leur corps pour la pseudo-spiritualité se retrouvent perchées et éparpillées. Il est important de faire du sport, d’avoir des amis, de sortir, de manger sainement, ou mal mais en conscience, de partir en vacances, de s’accorder du temps pour SOI ! Vous ne pouvez pas aider les gens si vous êtes submergé de travail, ne soyons pas hypocrite s’il vous plait… Loin les personnes se prétendant être dévoués corps et âme aux autres, à 30 ans… on reste des humains avant tout et on a le droit d’en avoir marre.

Il est important d’alimenter nos sources énergétiques (chakras) du bas pour développer la confiance en soi, reconnecter avec le centre de gravité sacrée (le Tan-Tien, dans le bas ventre), accroitre la libido et se reconnecter à la réalité. Bien souvent les gens semblant perchées ne savent déjà pas respirer et donc ne ramènent pas de conscience dans leur corps générant tout un tas de traumas, d’incertitude, de vide occasionnant un manque et donc une future dépendance.

Ne fuyez pas ! Les mécanismes de fuite sont une protection à la réalité. « Non mais il est gentil au fond, je ne peux pas le laisser, sinon il va se tuer »… Soyez vrai.

Le mental et l’ego ne veulent pas votre bonheur et feront tout pour vous rallier à leur cause oblitérant totalement votre pouvoir de guérison se trouvant dans l’Instant, ce fameux moment présent.  

Lorsque vous ne savez plus vers qui ou quoi vous tourner, alors tournez-vous vers la seule chose vraie : Vous-même ! Dieu vit en nous car nous sommes Son extension, son Enfant. Croire en être séparé est la croyance de l’ego maintenant alors sa continuité. Le seul en mesure de vous combler, c’est vous-même et Dieu.

La dépendance affective démontre un conflit, une peur, un vide intérieur pensant pouvoir être comblé par une autre personne et cela peut devenir très destructeur. Sachez qu’être comblé n’est possible que par une personne complète (impossible chez un humain lambda du au cycle de réincarnation et tout un tas d’autre trucs…) alors demandez à votre propre Esprit, à vos Anges, vos Guides, Dieu, peu importe de rétablir la juste perception de votre corps, de votre souffrance, des raisons de votre dépendance et acceptez là, illuminez-la et vous n’aurez plus de besoin destructeurs.  

Avec tout mon Amour.

Lien vers le sujet complémentaire
• Le Temps : https://eredutemps.fr/le-temps-et-sa-fonction

 

 

[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Loic en conscience

Basé sur la spiritualité ancestrale et non-duelle, je mets à votre disposition mes facultés énergétiques dans le but de vous aider dans votre Expression Spirituelle. Mon souhait est d’accompagner les personnes à retrouver leur ressources intérieures, leur potentiel par la Claire Lumière de leur Esprit. Mon travail consiste à replacer l’Esprit dans le corps de la personne qui me consulte et de l’aider à identifier ses blocages, ses peurs pour les libérer. J’utilise diverses pratiques et techniques visant à toucher le domaine Spirituel, le lieu de l’Esprit et pas seulement l’aspect énergétique. Par transmission de l’Energie Universelle, nous déprogrammons les structures limitantes des cellules et intégrons les enseignements spirituels justes et bons pour la personne dans le respect de sa vibration et en étant à son écoute. Cela favorise le bien-être, la paix intérieure et l’alignement Sacré.

Derniers articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Close